0

Sonae Capital, retour sur un 3-bagger

by

sonae_capital

Aujourd'hui, j'ai vendu une position historique de mon PEA. Acquise en novembre 2012 à 0,13 € par action, cette (petite) position a été vendue pour 0,441 €, soit une plus value de +239 % en 3 ans frais compris. La thèse était simplissime : une énorme décote sur la VANT ajoutée à une profitabilité pré-crise. L'analyse n'avait pas été publiée. La voici, telle que je l'avais écrite dans mes brouillons.Continuer la lecture →

Print Friendly, PDF & Email

petrus_favicon_lpl_couleur_rogne

8

Reporting décembre 2015

by

CORNEILLE

A l'échelle de l'année 2015, ce fut un petit événement, mais un événement tout de même : une acquisition majeure du musée des Beaux Arts de Lyon, L'homme au béret noir tenant une paire de gants, peint par Corneille de Lyon vers 1530. Cette oeuvre magnifique a été acquise grâce à une souscription publique,  et s'inscrit actuellement dans l'exposition temporaire "Lyon renaissance", jusqu'au 25 janvier. Une quinzaine d'oeuvres de Corneille de Lyon sont rassemblées : allez-y, c'est unique.

Tout cela m'a revigoré après la constatation des performances 2015 du portefeuille. Si le PEA s'est bien défendu avec +24 %, les comptes-titres ont fait la moue et le portefeuille global termine tout juste en positif avec +2,74 %. Toutefois, cette année comme début 2014, j'ai l'impression de commencer 2016 avec un portefeuille prometteur, ce qui n'était pas mon sentiment début 2015. Attention, rien de chiffré toutefois, juste une impression.Continuer la lecture →

Print Friendly, PDF & Email

petrus_favicon_lpl_couleur_rogne

12

The big short

by

the_big_shortCommençons l'année par de la détente.

La crise de 2007-2008 a décidément inspiré les artistes. Notamment au cinéma. Il y avait déjà eu l'excellent documentaire Inside Job, le très bon Margin call, et l'assez peu réaliste Le loup de Wall Street. Voilà que vient de sortir The big short, affublé, en français, du sous-titre peu clair Le casse du siècle, dont le scénario est une adaptation du livre de Michael Lewis, The Big Short : Inside the Doomsday Machine, publié en 2010, et qui a passé 6 mois sur la liste des best-seller du New-York Times.

Il raconte comment plusieurs gérants de hedge funds ont su prévoir la crise des subprimes et parier dessus.

Le scénario décrit des événements réels. La mise en scène se veut assez didactique, en revenant sur les termes ou les notions financières, parfois à la manière d'un documentaire, parfois de façon comique. Pour autant si vous ne savez pas du tout ce qu'est un short en entrant dans la salle, un certain nombre de passages vont vous paraître obscurs voire difficiles. Il me semble d'ailleurs probable qu'une partie du public s'ennuie un peu, car la bande annonce ne laisse par entrevoir un film aussi technique sur la finance. Par contre, il devrait intéresser ceux qui ont quelques connaissances sur ce milieu. Autrement dit, il devrait vous intéresser. En tout cas, moi j'ai aimé ce film.Continuer la lecture →

Print Friendly, PDF & Email

petrus_favicon_lpl_couleur_rogne

14

Xilam n'a pas le cafard

by

Oggy

Peter Lynch nous a appris à aimer les activités ennuyeuses voire dégoûtantes : elles sont parfois moins chères. Ce blog a ainsi vu passer la fabrication d'armoires métalliques, d'aérations pour fenêtres, de machines pour goudronner les routes, voire l'extraction de pétrole. L'idéal serait des produits pour WC. Quoique, cette activité sur les produits sanitaires, je l'ai bel et bien trouvée à prix d'ami mais je l'ai manquée de peu avant que son prix ne remonte...

Une fois n'est pas coutume donc, visitons une société dont on peut parler dans les diners en ville. Xilam est en effet une entreprise plus présentable qu'à notre habitude puisqu'elle conçoit, produit et distribue des dessins animés, dont le plus connu est Oggy et les Cafards. Continuer la lecture →

Print Friendly, PDF & Email

petrus_favicon_lpl_couleur_rogne

6

Reporting novembre 2015

by

Delacroix_La_liberté_guidant_le_peupleSi l'art contemporain a guidé l'année 2015 du blog, les événements dramatiques du 13 novembre m'ont donné envie de revenir aux fondamentaux de l'art classique. La Liberté guidant le peuple (1830) de Delacroix est certes une oeuvre vue et revue, mais elle mérite d'être appelée une fois de plus. Même si elle ne représente pas, comme il est dit parfois, une scène de la Révolution française, mais une barricade de la Révolution de Juillet (1830), elle n'en est pas moins un symbole de la République française. Comme la plus belle des devises, Liberté, Égalité, Fraternité. A propos de fraternité, rappelons qu'on peut aimer son pays sans forcément vouloir en fermer les frontières. Et que, selon les conventions du droit international que nous avons ratifiées, nous devons accueillir les réfugiés en danger de mort chez eux. Comme les Syriens : depuis plusieurs années, 200 meurent chaque jour du fait de la guerre. Et entre 100 000 et 200 000 personnes ont disparu dans les prisons du régime...Continuer la lecture →

Print Friendly, PDF & Email

petrus_favicon_lpl_couleur_rogne

0

IBM, maximum gourou attitude

by

ibm-markI-1943Ça ne nous rajeunit pas... Car l'ordinateur ne date pas d'hier. Un des tous premiers fut le Mark I d'IBM, ici en photo, en 1943. Il mesurait 2,5 mètres de haut pour 17 mètres de long. Il était énorme et calculait probablement moins vite que nos téléphones actuels. Ensuite, je me rappelle, en 1980 au collège, nous avions un ordinateur, sur lequel nous faisions des calculs pendant les cours de maths. Il avait la taille d'une armoire. Quelques années plus tard, en 1985, les ordinateurs s'étaient fait individuels et avaient la taille des gros portables actuels : les lycées en avaient (les Thomson TO7) et nous programmions déjà.

Plus ils rapetissent, plus ils calculent beaucoup et vite. C'est un peu la même relation inverse pour mes analyses : plus la société est petite et simple,  plus j'ai envie de pousser l'analyse, plus elle est grosse et plus j'ai envie de m'en remettre à d'autres.Continuer la lecture →

Print Friendly, PDF & Email

petrus_favicon_lpl_couleur_rogne

1

Les journées de l'économie

by

2015-10-21 11.43.17

Dans le reporting d'octobre, je vous ai déjà présenté la Galerie d'anatomie comparée et de paléontologie du Muséum d'histoire naturelle. Voilà la photo de la salle de paléontologie au deuxième étage, avec entre autres ses dinosaures. Tout en observant les fossiles, on intègre réellement que ces animaux disparus, les dinosaures et les autres, ont vraiment existé, et que la science est un beau et long travail d'enquête qui mobilise toutes les intelligences.

L'humain fait décidément des choses formidables. Outre le muséum, je voulais vous présenter aujourd'hui une autre de ces constructions formidables : les journées de l'économie.

Cette manifestation se déroule chaque année en octobre ou novembre à Lyon depuis 2008. Pendant trois jours, nous pouvons assister à des conférences (tables rondes) qui réunissent plusieurs intervenants et un animateur. Ce qui est fantastique dans ces journées de l'économie, ce sont :Continuer la lecture →

Print Friendly, PDF & Email

petrus_favicon_lpl_couleur_rogne

4

Reporting octobre 2015

by

balaine_mhnQuelle merveille que la Galerie d'anatomie comparée et de paléontologie du Muséum d'histoire naturelle[1] ! On peut y trouver ce genre de spécimen, une baleine franche australe échouée en 1818 sur une plage d'Afrique du Sud. Ne trouvez-vous pas que, vu comme ça, les nageoires ressemblent à nos doigts ? L'Évolution est pleine d'embranchements et de surprises.

Oserais-je dire que les marchés aussi ! ?

▣ Mouvements de portefeuille et nouvelles des sociétésContinuer la lecture →

Print Friendly, PDF & Email

petrus_favicon_lpl_couleur_rogne

 

 

  1. Entre parenthèses, je trouve cette salle ancienne autrement plus percutante que la récente Galerie de l'évolution, avec certains animaux en plastique, dans un univers plus contemporain, allez savoir pourquoi, très sombre, et qui masque le magnifique hall 19e dans lequel il est inscrit.  []
1

Investir dans la valeur, le livre

by

investir_ds_valeur"Investir dans la valeur. De Benjamin Graham à Warren Buffett et au-delà" de Michael Van Biema, Bruce-C-N Greenwald, Judd Kahn, Paul-D Sonkin.

Lorsque j'ai lu ce livre pour la première fois, je débutais et c'était sûrement trop tôt car... je n'ai rien compris, ni rien retenu.

Il faut dire que la forme n'aide pas : cette édition française de l'ouvrage américain est d'une qualité très très médiocre. Outre un nombre de fautes de frappe incalculable, l'éditeur ne connait pas les règles de typographie française : les noms propres et les noms de sociétés sont intégralement en majuscules, il n'y a pas d'espace avant les $ et les % (encore que l'éditeur n'applique même pas sa 'règle' uniformément).

La structure de l'ouvrage elle-même n'est pas très pédagogique. On peut légitimement douter que les auteurs aient passé beaucoup de temps à vouloir rendre leur discours le plus structuré, le plus simple, le plus accessible. Les notions s'entremêlent sans qu'on voit souvent le cours logique des choses. On a du mal à appréhender ce qui est important de ce qui ne l'est pas. Un exemple : la formule de calcul de la VCB, notion importante de l'ouvrage, est perdue au milieu d'un paragraphe. Quant à la définition du "coût du capital", élément fondamental de cette formule, je ne sais même pas où elle se trouve !

Continuer la lecture →

Print Friendly, PDF & Email

petrus_favicon_lpl_couleur_rogne

5

La méthode des DCF ?

by

petrus_favicon3dQu'est-ce que la méthode des DCF (Discounted Cash Flow) ? Pourquoi les investisseurs value n'ont pas vraiment besoin de l'utiliser sous sa forme complète ? Et surtout, comment calculer un cash-flow moyen pour une société en croissance ? Voilà les questions auxquelles je vais tenter de répondre. C'est un article qui fait partie d'une série assez technique.

Qu'est-ce que la méthode des DCF ?

C'est facile à énoncer : cela consiste à estimer tous les free cash-flows futurs (FCF) que va générer l'entreprise, à les actualiser, et à considérer que la somme de tous ces FCF actualisés représente une certaine valeur de l'entreprise.

Continuer la lecture →

Print Friendly, PDF & Email

petrus_favicon_lpl_couleur_rogne

0

Reporting septembre 2015

by

Tiananmen89_Jeff_Widener_photo_la_plus_celebreRappelez-vous, il y a quelques mois, j'évoquais, avec un point d'interrogation, la fin du communisme, au travers d'une oeuvre représentant Castro, Mao etc. Et voilà que la Chine fait des siennes.

De mon petit angle de vue, la Chine me rappellera toujours 1989, avec notamment cette incroyable photo de l'homme arrêtant la colonne de chars sur la place Tiananmen le 5 juin. J'ai "l'intime conviction", comme on dit en  d'autres lieux, que cette photo est une oeuvre d'art : probablement du fait de l'émotion qu'elle procure et de la force qui s'en dégage.

A vrai dire, les nouvelles macro-économiques et les mouvements de marché n'ont pas franchement influé sur les mouvements, en quantité relativement habituelle ce mois, au sein de mes portefeuilles.Continuer la lecture →

Print Friendly, PDF & Email

petrus_favicon_lpl_couleur_rogne

12

Mes critères

by

blonde-rousse-brune2
Si pour les bières vous n'êtes pas difficiles, vous l'êtes peut-être pour le choix de vos actions. Vous avez raison !

La notion de critères d'achat et de vente est centrale en investissement. Lister formellement les critères n'est pas si facile. C'est ce que je vais tenter.

Quels sont les critères qui font que j'achète une entreprise ? Puis que je la vends ? Cette liste n'est ni absolue, ni définitive, elle est le point de départ d'une réflexion, elle est bien entendu destinée à être amendée, poursuivie et discutée... notamment par vous, chers lecteurs.

Critères d'achat

Ce sont les critères que je regarde quand je sélectionne mes titres. Evidemment, ils ne sont pas stricts et ne sont pas tous obligatoires. C'est un ensemble parmi eux qui me dictent si je dois investir.

J'ai classé les critères en trois groupes :Continuer la lecture →

Print Friendly, PDF & Email

petrus_favicon_lpl_couleur_rogne

0

La Bourse pour les nuls

by

bourse_pr_nuls

Si vous êtes débutant dans le domaine alors La bourse pour les nuls est fait pour vous. Un vaste ensemble de questions est passé en revue : à quoi sert la Bourse, quelles sont les places financières, pourquoi les cours montent ou baissent (encore que la réponse à cette question m'a laissé sur ma fin), comment passer des ordres, comment faire son choix parmi les titres, quels sont les outils d’aide à la décision, les obligations, les trackers, la fiscalité etc.

En conclusion, c'est un ouvrage typique de la collection Les Nuls et je trouve que le but est atteint : il est pédagogique, bien écrit et complet dans son niveau. J'ai particulièrement apprécié le chapitre sur la comptabilité d'entreprise. Bref, je le recommande aux débutants. Évidemment ce n'est qu'un premier pas et il vous faudra lire autre chose. Surtout pour investir dans la valeur.

Sommaire :

  • Pourquoi s'intéresser à la bourse
  • Le b a-ba du marché
  • Comment gérer son portefeuille
  • Pour aller plus loin
  • Les dix proverbes, les dix règles d'or
  • Annexes

Sommaire complet ici.

La bourse pour les nuls, de Gérard Horny. Prix public 24 euros.

JL - 2015.

Print Friendly, PDF & Email

petrus_favicon_lpl_couleur_rogne

3

Reporting août 2015

by

montee_fourviereQuand les bourses chutent, nous avons l'art pour voir le monde en couleur. Rappelez-vous : nous avons placé l'année 2015 sous les auspices de l'art contemporain. De quoi se poser bien des questions. Et toujours celle-ci : est-ce de l'art ? Ce mois-ci, une installation qui, lors d'une balade, m'a surpris, intrigué. Dans une rue montant en pente raide sur la colline de Fourvière, une rambarde entourée de laine tricotée. Oui c'est bien de l'art. Pour une raison très profonde. Parce qu'ici c'est moi qui décide ce qui en est ou pas, et puis c'est tout. Et puis non c'est pas tout : mettre cette couleur dans un coin de rue fort sombre, et bien c'est chouette. Et singulier.[1]

▣ Mouvements de portefeuille et nouvelles des sociétés

  • Spitfire Oil. Achat à 3,5 p pour 1,5 % du portefeuille. L'article correspondant a été publié en même temps.
  • Sears holdings. Achat de quelques actions supplémentaires à 21,8 $ et pour environ 1 %  du portefeuille.
  • Hammond et Gencor.  Mise à jour des articles suite aux résultats trimestriels du T2-2015.
  • Vet' Affaires. Vente de cette Daubasse à 1,86 € suite à l'annonce du redressement judiciaire. Une mauvaise (vet') affaire puisque cela se termine par une MV de -80 % en environ 2 ans.
  • Après 3 ans de détention, j'ai vendu une autre daubasse française, un peu la mort dans l'âme car c'est une société attachante. Bien qu'elle soit très décotée sur ses fonds propres, ceux-ci ne sont constitués que d'usines et de stocks. De plus, le groupe est aux commandes de la même famille, qui occupe un certain nombre de postes de direction (les abonnés aux Daubasses reconnaîtront le groupe). Les dividendes et les rémunérations alimentant toute la famille, j'avais vraiment du mal à voir un possible catalyseur (autre qu'une amélioration substantielle du business).
  • MPI. La vente de MPI m'a chagriné encore plus. J'avais passé un certain temps pour l'analyser. Le pari était très fortement asymétrique. Il n'y avait plus qu'à attendre pour ramasser l'argent. Malheureusement, monsieur Jean-François Hénin, PDG de Maurel & Prom et Président de MPI, n'a pas les mêmes intérêts dans l'affaire que les petits porteurs... Dividendes et frais compris, la PV est de +7 % en environ 6 mois.

▣ Performance

Continuer la lecture →

Print Friendly, PDF & Email

petrus_favicon_lpl_couleur_rogne

 

 

  1. pour en savoir plus, allez voir cet article et la page Facebook de cette installation et d'autres du genre. []
1 2 3 4 5 6 7