sonae_capital

Aujourd'hui, j'ai vendu une position historique de mon PEA. Acquise en novembre 2012 à 0,13 € par action, cette (petite) position a été vendue pour 0,441 €, soit une plus value de +239 % en 3 ans frais compris. La thèse était simplissime : une énorme décote sur la VANT ajoutée à une profitabilité pré-crise. L'analyse n'avait pas été publiée. La voici, telle que je l'avais écrite dans mes brouillons.

_________

Sonae Capital, sgps, SA, SONC.LIS, Nyse Lisbonne.

Sonae capital (SONC.LIS) est un groupe portugais coté à Lisbonne. Le moins qu'on puisse dire c'est qu'il est éclectique puisqu'actif dans trois secteurs : le tourisme (hôtellerie, parcs de loisir, marina, fitness, golf : filiale Sonae Turismo), l'immobilier (filiale SC assets) et l'énergie (refrégiration, air conditionné et ventilation : filiale Spred). Le titre, coté depuis 2007, où il était à plus de 1,5 €, est tombé à 0,5 € début 2009, a amorcé une remontée avant de descendre doucement à son cours actuel. C'est une micro-cap : au cours de 0,21 € (août 2013, date de rédaction) la capitalisation est de 60 M€. Le titre est pourtant liquide.

La crise n'a pas épargné cette société comme en témoigne l'évolution des bénéfices sur les 6 dernières années (avec 250 M d'actions) :

BNPA dilué 2012-2007 :  -0,04  0,01  -0,02  0,09  0,08  0,06 €.

Les pertes récentes sont attribuées par la direction à la très mauvaise conjoncture macro économique en Europe et plus particulièrement au Portugal. En moyenne sur les 6 ans nous obtenons :

  • BNPA moyen = 0,03 €
  • PER 6 ans = 4,3.

Mais il nous semble que la crise boursière a plus durement frappé ce titre que de raison. En effet, un retour aux bénéfices antérieurs, disons de 0,07 €/an ferait un PER de 3. A vrai dire nous ne nous sommes pas beaucoup intéressés à la profitabilité de l'entreprise parce que ce qu'il y a de particulièrement décoté et donc intéressant chez SONC ce sont ses actifs. Avec le bilan au 30 juin 2012 nous obtenons :

  • VANT = 0,98 €
  • VANN = -0,30
  • Solvabilité = 49 %
  • Ratio liquidité = 1,6
  • Rendement = 0 (il n'y a jamais eu de dividende même si la direction ne l'exclue pas).

La perte de 0,04 € est à la fois importante par rapport aux BNPA précédents et pas excessive comparée aux 0,98 € de VANT.

Conclusion. Avec un potentiel aussi important, une solvabilité et une liquidité correctes, nous pensons avoir une bonne marge de sécurité dans cet investissement ; même si les pertes continuaient à ce rythme, il faudrait 21 ans avant que la VANT rejoigne notre cours d'achat de 0,13 €.

_________

Voilà, l'analyse était simple mais la décote semblait énorme.

Aujourd'hui, les bénéfices et les free cash-flows n'ont toujours pas décollé, la décote par rapport à la VANT n'est plus si énorme, et en ces temps de krach, il y a d'autres opportunités qui se profilent. J'ai donc vendu.

JL - 20 janvier 2016.

Mise à jour

Deux mois plus tard, le cours est passé par 0,70 €... On vend toujours trop tôt.

Print Friendly, PDF & Email

petrus_favicon_lpl_couleur_rogne