50_experiences

50 petites expériences en psychologie de l'épargnant et de l'investisseur, pour mieux réussir tous vos placements, par Mickaël Mangot.

L'auteur de ce livre de 200 pages est docteur en économie, spécialité finance comportementale et psychologie des marchés financiers. Il est enseignant à l'ESSEC et consultant en finance comportementale. Il est donc très bien placé pour écrire cet ouvrage.

Il décrit, un par un, 57 traits psychologiques des investisseurs dont la plupart sont des biais comportementaux. Mickaël Mangot connaît bien les recherches dans ce domaine : chaque description s'appuie sur une expérience scientifique réalisée par des économistes.

L'intérêt du livre est de passer en revue beaucoup de biais, mais aussi d'être écrit simplement tout en s'appuyant sur l'économie expérimentale. L'ouvrage est ainsi destiné à tous.

Petit bémol, l'écriture n'est pas très légère ni drôle. Les titres de rubriques eux le sont pourtant. Bien qu'il soit intéressant, je ne me suis donc pas spécialement régalé en lisant ce livre, et plutôt que tout lire j'ai préféré picorer dans les rubriques qui m'intriguaient le plus.

Comme la rubrique 51, "pourquoi faut-il demander un prix exorbitant quand on vend sa maison ?". Question que je me suis souvent posée... J'ai aussi reconnu pas mal de mes biais. Comme le 28, "pourquoi ne rachetez-vous jamais les titres sur lesquels vous avez perdu de l'argent ?". Plus jamais de Crédit Agricole pour moi ! :-)

Un livre pour se détendre mais aussi pour apprendre et se remettre en question. Pour vous en donner un avant-goût, je vous copie le sommaire détaillé.

Dunod, 2007.
Prix : 18,5 euros à l'origine, mais l'ouvrage est épuisé, il vous faudra le trouver d'occasion.

Sommaire détaillé
Avant-propos
Chapitre 1 - Le goût pour l'anecdotique. Comment nous sélectionnons les informations sur des critères fallacieux
1. Pourquoi pensez-vous qu'il faut investir en Bourse alors que les cours ont flambé ?Le biais momentum
2. Pourquoi achetez-vous des actions quand le marché a monté et des obligations quand il a baissé ? La gestion momentum
3. Pourquoi êtes-vous sûr que tout le monde pense comme vous que la Bourse va monter ? Le faux consensus
4. Pourquoi le succès de Google vous donne-t-il envie d'investir dans la high-tech ? L'heuristique de disponibilité
5. Pourquoi votre portefeuille boursier n'a-t-il gagné que 5 % cette année alors que vous êtes persuadé qu'il a gagné deux fois plus ? Le biais de confirmation
6. Pourquoi est-ce que partir en province fait louer un appartement trop cher ? Les points de référence
Chapitre 2 - Nul en maths ! Comment des erreurs mathématiques triviales s'insèrent dans nos décisions financières
7. Pourquoi jouez-vous noir à la roulette quand rouge est sorti quatre fois de suite ? L'erreur du joueur
8. Pourquoi faites-vous confiance à la SICAV qui a réalisé les meilleures performances l'an dernier ? La croyance dans la "main chaude"
9. Pourquoi les jeunes épargnants font-ils de vieux riches ? La sous-estimation des intérêts composés
10. Pourquoi l'inflation pousse-t-elle à vendre sa maison et à devenir locataire ? L'illusion monétaire
Chapitre 3 - Tous les oeufs dans un panier percé. Comment notre vision du risque nous amène à mal diversifier nos placements
11. Pourquoi refusez-vous de mettre des actions étrangères dans votre portefeuille ? L'oubli des corrélations
12. Pourquoi les jeunes achètent-ils des actions Levi's et les moins jeunes des actions Hermès ? Le biais de familiarité
13. Pourquoi possédez-vous 90 % de votre portefeuille en actions françaises ? Le biais national
14. Pourquoi avez-vous acheté des actions de l'entreprise phare de votre région ? Le biais local
15. Pourquoi possédez-vous des actions de la société qui vous emploie ? Le biais de l'employeur
16. Pourquoi le secteur de la collecte des déchets industriels n'attire-t-il pas les investisseurs ? Le raisonnement affectif
Chapitre 4 - Moi, c'est différent ! Comment l'optimisme et l'excès de confiance poussent à prendre des risques exagérés
17. Pourquoi regardez-vous davantage le potentiel de hausse que le potentiel de baisse d'un placement ? Le biais d'optimisme
18. Pourquoi pensez-vous savoir exactement quand le krach boursier aura lieu ? L'excès de confiance
19. Pourquoi avec le recul trouvez-vous toujours que les gérants de SICAV sont nuls ? Le biais rétrospectif
20. Pourquoi passez-vous plus d'ordres quand les marchés sont haussiers ? Le biais d'autoattribution
21. Pourquoi prenez-vous plus de risque après avoir engrangé des gains inattendus ? L'effet de "l'argent de la maison"
22. Pourquoi passez-vous autant d'ordres en Bourse chaque année ? L'excès de trading
23. Pourquoi gagnez-vous moins en Bourse depuis que vous passez vos ordres par Internet ? L'illusion du contrôle sur Internet
Chapitre 5 - Une obsession : ne jamais regretter. Comment l'aversion aux pertes et au regret inhibe nos comportements
24. Pourquoi essayez-vous de vendre votre maison à un prix irréaliste quand l'immobilier baisse ? L'aversion aux pertes
25. Pourquoi gardez-vous plus longtemps vos titres en pertes que vos titres en gains ? L'effet de disposition
26. Pourquoi vendez-vous tous vos titres en pertes le même jour ? Le cadrage hédonique
27. Pourquoi réinvestissez-vous dans vos titres perdants ?
L'effet de la dépense engagée
28. Pourquoi ne rachetez-vous jamais les titres sur lesquels vous avez perdu de l'argent ? L'effet "morsure de serpent"
29. Pourquoi n'aimez-vous pas vendre des actions qui viennent de baisser ? L'aversion au regret
30. Pourquoi ne changez-vous rien au portefeuille que vous a légué votre grand-mère ? Le biais de statu quo
31. Pourquoi gardez-vous en portefeuille des actions que vous n'achèteriez pas ? L'effet de dotation
Chapitre 6 - Quand Mars et Vénus décident d'épargner. Comment hommes et femmes sont inégaux devant le risque et la confiance dans leurs décisions financières
32. Pourquoi Mars investit-il davantage que Vénus ? Les différences h/f et l'attitude face au risque
33. Pourquoi Mars préfère-t-il les actions et Vénus les obligations ? Les différences h/f et le choix des placements
34. Pourquoi Mars change-t-il plus souvent son portefeuille que Vénus ? Les différences h/f et la confiance
35. Pourquoi avec le temps Vénus se rapproche-t-elle de Mars ? Les différences h/f et l'expérience des marchés financiers
Chapitre 7 - Investir au soleil. Comment le climat et le calendrier influencent nos humeurs d'investisseur
36. Pourquoi les marchés montent-ils quand il fait beau ? L'effet soleil
37. Pourquoi faut-il regarder en l'air avant d'acheter des actions ? L'effet Lune
38. Pourquoi les marchés baissent-ils le lundi ? Le blues du lundi
39. Pourquoi achetez-vous (aussi) des actions juste avant Noël ? L'effet congés
Chapitre 8 - Inné ou acquis ? Comment nos comportements financiers dépendent de caractéristiques personnelles et de l'éducation reçue
40. Pourquoi ceux qui font leurs courses de Noël au dernier moment sont-ils moins riches que les autres ? Les préférences individuelles et les comportements d'épargne
41. Pourquoi serait-il bon que vos enfants soient formés à la gestion de leur tirelire ? L'éducation financière à l'école
42. Pourquoi gagneriez-vous à suivre une formation financière dans votre entreprise ? L'éducation financière des adultes
Chapitre 9 - Pas plus bête que le voisin. Comment les relations sociales déterminent nos décisions financières
43. Pourquoi aller à l'église incite-t-il à acheter des actions ? Les interactions sociales
44. Pourquoi votre collègue devient-il votre premier conseiller financier lorsqu'il s'agit d'épargner pour la retraite ? Les normes sociales
45. Pourquoi les clubs d'investissement privilégient-ils les placements consensuels ? La pensée de groupe
46. Pourquoi les clubs d'investissement prennent-ils plus de risques que les investisseurs individuels ? La polarisation vers le risque
Chapitre 10 - L'emballage compte aussi. Comment la présentation des produits financiers modifie nos choix
47. Pourquoi la répartition de votre portefeuille dépend-t-elle de l'offre de fonds qu'on vous fait ? La diversification naïve
48. Pourquoi ne choisissez-vous jamis les SICAV les plus sûres ni les plus risquées ? L'aversion aux extrêmes
49. Pourquoi votre conseiller financier ne vous propose-t-il qu'une partie de sa gamme de placements ? La difficulté à choisir
50. Pourquoi l'enrôlement automatique fait-il davantage participer les salariés aux plans d'épargne-retraite ? Le biais d'omission
51. Pourquoi faut-il demander un prix exorbitant quand on vend sa maison ? L'ancrage
52. Pourquoi regarder les performances de vos placements tous les jours vous incite-t-il à acheter des obligations ? L'aversion aux pertes myopique
Chapitre Bonus - L'immobilier : plus qu'un placement. Comment l'achat d'immobilier impacte la vie au-delà des performances financières
53. Les propriétaires changent-ils moins souvent d'habitation que les locataires ? La propriété et la mobilité
54. Les propriétaires sont-ils plus actifs que les locataires ? La propriété et l'emploi
55. Les propriétaires vivent-ils plus heureux que les locataires ? La propriété et le bien-être psychologique
56. Les propriétaires sont-ils en meilleure forme que les locataires ? La propriété et la santé physique
57. Les propriétaires ont-ils des enfants qui réussissent mieux que les locataires ? La propriété et le comportement des enfants.

JL - août 2014 & sept 2016.

Print Friendly

petrus_favicon_lpl_couleur_rogne