8

Reporting mars-avril 2017

1 mai 2017 by

Les vacances de Pâques (et le long congé boursier qui va avec) sont une bonne occasion de revoir les châteaux de la Loire. Les visites guidées nous remettent en tête l'histoire de France, illustrée ici par   La mort de Léonard de Vinci, peinte en 1818 par Ingres. Même s'il est acquis que cette scène, de François Ier (1494-1547) assistant aux derniers soupirs du savant, n'a jamais existé en réalité, elle nous rappelle la proximité entre les deux illustres personnages. En 2014, j'avais eu la chance d'admirer ce tableau prêté au musée des beaux-arts de Lyon dans le cadre de l'exposition L'invention du Passé. Une visite au Clos Lucé, dernière demeure de Léonard de Vinci (1542-1519), m'a fait ressortir cette peinture de mes fichiers d'oeuvres préférées.

Au niveau du portefeuille, en mars-avril, c'est un double record que j'ai franchi depuis l'origine de mon portefeuille (4 ans et 10 mois) : pour la première fois, j'ai dépassé les +200 % sur le PEA (+221 % fin avril), et les +100 % sur le portefeuille total (+103 %), soit respectivement +27 % et +16 % annualisés.

▣ Mouvements de portefeuille et nouvelles des sociétés

  • Northamber. Vente de cette petite anglaise qui n'est plus suivie par les Daubasses depuis longtemps, et c'était une petite ligne. PV = 0 % en 4 ans.
  • Vianini. Vente à 1,20 €. PV = +2 % en 3 ans environ.  La boite ne me semblait pas chère mais elle n’est plus suivie non plus par les Daubasses, elle a changé de structure et j’avais un peu de mal à la suivre, ne parlant pas l’italien. Les boites françaises c’est quand même plus simple.
  • Natuzzi. Encore une daubasse. Vente à 3,06 $. Le prix s’approchait de la valeur et la taille de ma ligne était devenue dérisoire. PV = +50 % en $ et en 5 ans.
  • Etam. IF. Suite de l'allègement à 34 €. Je ferai un bilan de cette ligne à la vente totale.
  • Toyota Caetano. Vente à 1,49 €. Les gains de la société sont bien mangés par le dividende dont je ne reçois qu'une partie. Je n'exclus pas de revenir sur le titre vu la volatilité du cours.  Ce fut un de mes premiers articles.  Une histoire qui se termine bien, mais sans fanfares excessives, avec une PV = +70 % en 4 ans, auxquels il faut ajouter une bonne vingtaine de % de dividendes net.
  • Prismaflex. Vente totale de ce titre correspondant à un de mes derniers articles. C'est monté vite, et finalement c’est un poil spéculatif quand même sur la croissance du CA. PV = +28 % en 3 mois.
  • Prodware. Aussi un de mes derniers articles. Allègement à 7,49 €. Après réflexion, j'étais un peu trop exposé à un management pas très fiable. PV = +5 % en qq mois. Il me reste tout de  même une bonne ligne (3 % du portefeuille).
  • Xilam. Allègement d’un tiers de ligne après une multiplication par 10 en un an et 3 mois (achetées 1,9 € et vendu 19 €). Je ne suis pas contre y revenir plus bas si l’occasion se présente. Puis, les résultats 2016 ont été publiés. Ils sont très bons, comme prévu. Voir la mise à jour rapide à la fin de l'analyse.
  • Orchestra/Destination (KAZI/DEST). Rachat de la moitié de la vente à découvert de KAZI sur le long/short DEST/KAZI. Le prix est vraiment bas et je voulais profiter d’une remontée éventuelle. PV = + 24 % sur le prix initial (de vente) en 3 mois. A la réflexion, c'est un peu bête et j'aurais dû plutôt continuer à acheter DEST qui continue à décoter de 20 % à 25 % par rapport à KAZI. Ce que je fais d'ailleurs aussi : achat d'encore un peu de DEST à 3,95 $ (cela met Orchestra à 7,28 €).
  • Microwave Vision. Achat à 8,28 € pour 3 % du portefeuille. Pas mal d’investisseurs value en ont. Les résultats 2016 montrent que l'amélioration est en marche. On a un EV/EBITDA = 5.
  • Dart. J’avais acheté Dart en décembre 2016 sur les conseils de Laurent et Boris. Ce dernier en a publié une belle analyse. Le titre a pris +40 % depuis l'achat.
  • i2S. Très bons résultats 2016. Voir la mise à jour rapide à la fin de l'analyse.
  • Spitfire. Résultats 2016, comme l'an dernier : légère perte. Voir la mise à jour rapide à la fin de l'analyse.
  • Thalassa Holdings. Résultats 2016 et projet de vente. Voir la mise à jour rapide à la fin de l'analyse.

▣ Performance et bilan annuels

Toujours le même refrain : le PEA caracole en tête avec un +20,5 % depuis le début de l'année, le CTO végète, avec +2,52 %, et le portefeuille Lynx baisse à -4,74 %, encore grâce à notre bon vieux tocard Sears Holdings. Tout ça conduit le portefeuille global à une performance de +9,09 % sur 2017. La performance positive du PEA est liée principalement à Xilam (+100 % en 4 mois) et dans une moindre mesure à Dart. Les liquidités sont élevées mais j'ai quelques idées d'achat en tête.

▣ Nouvelles du blog et autres

Suite aux résultats annuels d'entreprises, j'ai pris un peu de temps pour faire les mises à jour indiquées ci-dessus, mais je n'ai pas publié d'article en mars-avril. J'avais besoin de soigner ma santé, et aussi de retrouver un peu de motivation. A vrai dire j'ai déjà un joli article tout prêt, mais j'attends d'avoir investi sur la société pour le publier :) .

▣ Lestransactions.fr

Geronimo (Benjamin) a construit un site extrêmement utile et bien fait : lestransactions.fr. Il reporte toutes les transactions des dirigeants des sociétés cotées telles que déclarées à l’AMF. Quel est le plus par rapport à l’AMF ? Tout est mis dans un tableau synthétique, ce n’est plus la peine d’aller télécharger les pdf de l’AMF un par un. Mieux, il a ajouté des outils très utiles : on peut comparer le montant des transactions effectuées avec la capitalisation de l’entreprise. En effet un dirigeant qui achète 0,01 % ou 5 % de son entreprise, ça ne signifie pas la même chose. Le meilleur pour la fin : il y a un système d’alerte par mails à plusieurs entrées, par société ou par taille de transactions. Par exemple, j’ai reçu ce mois une alerte pour me signaler que Marc du Pontavice (MdP) avait vendu 100 000 actions Xilam à 12 €. Une belle somme, mais ça ne représente que 2 % du capital, soit 3 % des parts de MdP. J’ai surtout pu remarquer que les dirigeants de certaines sociétés font des achats pour de gros montants. Cela seul pourrait me convaincre d’investir sur ces sociétés.

Bravo Geronimo !

▣ Changement de législation sur le PEA

Voici une information reçue de mon broker :

Binck.fr souhaite vous informer d'une évolution de la législation française. La loi de finances rectificative du 29 décembre 2016 (Article L. 221-31, 4° créé par LFR 2016, art. 94, I, 2°) stipule qu'il est désormais interdit, à un détenteur de PEA de réaliser un transfert d'une position de titres depuis un compte-titres ordinaire vers un PEA en exécutant des ordres de Bourse dont il sera sa propre contrepartie (ou son conjoint, partenaire lié par un PACS, descendants ou ascendants). Cette mesure vise à interdire une pratique que le législateur considère comme une forme de transfert de titres vers le PEA. Binck.fr encourage vivement sa clientèle à appliquer cette nouvelle mesure afin d'éviter que le PEA soit requalifié en compte-titres ordinaire par l'administration fiscale. Ceci entraînerait la clôture immédiate du PEA et l'application de la fiscalité propre aux comptes-titres ordinaires sur l'ensemble des opérations réalisées à partir de la date de l'irrégularité.

M'étant parfois servi de cette technique pour transférer des titres très peu liquides sur mon PEA, je sais qu'elle est peut-être très utile pour l'investisseur de nanocap : l'idée est juste de ne pas perdre le spread entre cours d'achat et de vente, et aussi d'assurer sa propre liquidité. Je ne vois pas bien où le Trésor Public est floué. Pour la plupart des titres échangés sur la cote parisienne, assez liquides, il suffit de vendre sur CTO et d'acheter immédiatement le même nombre de titres sur PEA pour respecter la loi, cette mesure ne changera rien au niveau financier, seuls quels centimes seront perdus par les investisseurs. Cette loi est anecdotique pour le fisc.  Seuls quelques investisseurs sur nanocaps seront embêtés. Bref, c'est le genre de loi qui m'irrite au plus haut point : inutile, gaspilleuse de temps et d'argent pour tout le monde. Nos législateurs sont peut-être trop bien payés : ils se sentent obligés de légiférer pour tout et rien. La contrainte et la législation à outrance envahissent petit à petit nos vies, insidieusement. A qui cela profite-t-il ? En premier lieu aux avocats et aux assurances. Ce n'est peut-être pas un hasard si les premiers forment la plus grosse part des députés et les seconds un bon lieu de pantouflage. Les mauvaises langues disent aussi qu'en second lieu cela profite à ceux qui veulent moins d'État : en nous ensevelissant sous les règlements, ils devraient effectivement réussir à nous dégoûter de l'État central.

A bientôt.

JL - 1er mai 2017.

 

Print Friendly

petrus_favicon_lpl_couleur_rogne

8 Responses to Reporting mars-avril 2017

  1. Laurent

    Pour les politiques-avocats, il parait que cela permettrait une facturation des "clients" dans le cadre de lobbying... selon des mauvaises langues bien sur. Sur la législation en France, effectivement, on nage en plein delire.

  2. fred

    Bonjour JL,
    Vous ne parlez plus de vos actions Cofidur. Quand les avez vous vendu ?
    C est toujours un plaisir de lire votre blog.

  3. jerome delone

    Bonjour et bravo pour ton site

    Tu es long DEST car tu pense que la futur société quand la fusion sera faite et sous-valorisée ou c'est juste une opération d'arbitrage ?
    A l'analyse de des comptes l'action KAZi semble intéressante par contre DEST c'est beaucoup moins attirant.
    Sais tu ou je peux trouver le reporting d'amiral gestion ou il parle de leur positon sur KAZI. je sais pas si ils ont encore des actions depuis la fusion.

    J'ai un courtier un "peu moyen" Si j'achète du DEST, que va t-il se passer quand la fusion sera actée sur le marché ?. J'ai entendu parlé d'ADR. ça sera un nouveau titre de mon portefeuille que va remplacer mes titres DEST

    Merci pour ton aide

    • Jerome Leivrek Post author

      Bonjour,

      Fred, j'ai toujours toutes mes actions Cofidur. Dans le reporting, je parle essentiellement des mouvements de portefeuilles et des nouvelles.

      Jerome, je suis long DEST car je pense que la fusion va se faire, et donc que j'aurai un ADR de KAZI que j'aurai acheté moins cher encore que KAZI. Et oui, tu vas avoir un nouveau titre, un ADR qui sera coté sur le marché US, qu'a priori tu pourras vendre (et acheter si ton ton courtier le permet) et qui sera l'équivalent d'une action KAZI. Pour les reporting d'Amiral, ils sont sur leur site, il faut fouilles, mais je ne sais pas s'ils en ont parlé en détail.

      JL

      Edit : Pour vous faire plaisir, j'ai ajouté une mise à jour à la suite l'article sur Cofidur (http://leprojetlynch.com/2014/09/cofidur-acte-ii-laction-presque-parfaite/).

  4. Benjamin

    Bonjour Jérôme,

    Merci pour tous vos articles. C'est un plaisir de vous lire.

    Vous ne parlez plus non plus de vos actions Matica. C'est parcequ'il n'y a pas eu de mouvements dessus aussi ?

    Sinon, vous avez pris du Quadrige. Pourquoi pas un fond comme Sextant PME qui performe également très bien ?

    • Jerome Leivrek Post author

      Bonjour Benjamin,

      Non il n'y a malheureusement aucun mouvement sur Matica. Je ne sais pas si j'ai bien fait de les garder...

      Oui, sextant PME c'est très bien aussi. Au niveau perf, de juillet 2013 à décembre 2016, Quadrige a fait +130 % et Sextant PME +105 %. Mais j'ai surtout pris du Quadrige car il fermait à la souscription : d'une part c'était maintenant ou jamais, d'autre part je trouve ça très positif de restreindre l'encourt du fonds.

      JL

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *