2

5, l'informatisation des marchés-II

5 septembre 2014 by

5_couverture

Après "6", que je vous avais présenté dans un précédent article, voici qu'est sorti le deuxième ouvrage d'Alexandre Laumonier sur les marchés et l'informatique. "6" portait sur l'histoire très récente de l'informatisation des marchés (en simplifiant, disons 1990-2012).

Dans "5", l'auteur poursuit allègrement cette histoire. Si le départ de l'ouvrage, que j'ai trouvé un peu brouillon, aborde la suite, c'est-à-dire les années 2012 et 2013, c'est pour mieux revenir en arrière, vers le milieu du 19ème siècle, à l'invention du télégraphe. Car le précurseur de l'informatisation des marchés a été l'information et sa transmission. Une course à la vitesse. A partir de là j'ai été captivé par l'histoire ; le style de l'auteur y est pour beaucoup.

Pendant une partie de l'ouvrage le fil conducteur adopté est celui de l'histoire des marchés de Chicago. Mais on en apprend aussi sur Louis Bachelier (1870-1946) et sa théorie mathématique des prix de marché, sur les théories des années 1960-70,... et beaucoup d'autres histoires captivantes. On termine par le hedge fund Medallion, à la perfomance hallucinante de +2500 % en 11 ans, le tout grâce à des modèles purement mathématiques d'évolution des prix : à base de statistiques, de traitement du signal, de "mouvement Brownien", de "chaîne de Markov"... Les toutes dernières pages sont elles aussi impressionnantes : comment les grandes banques payent très cher pour avoir certaines informations économiques avant les autres, informations acquises avec des moyens dignes de l'espionnage militaire dernier cri !

Ce nouvel ouvrage d'Alexandre Laumonier, tout comme le premier, se lit comme un roman.

L'auteur nous a indiqué que la série s'arrêterait là. Espérons qu'il change d'avis.

"5" est vendu dans un volume commun avec "6" et que vous trouverez sous le titre "6/5" au prix de 15,65 euros. Édition : Zones sensibles, 2014.

"Quant à l'utilité sociale des hautes fréquences, certains rétorquèrent qu'il était tout de même assez amusant de demander aux marchés financiers de 'faire dans le social' à une époque où les deniers publics, pourtant rares, servent parfois à construire des stades de football où des incultes courent après un ballon pour gagner des millions de dollars sous le nez de gens au chômage, sans que personne n'y trouve rien à dire". p. 24.

JL - août 2014.

Mise à jour

Un documentaire inspiré de 6 et 5 a été diffusé sur Arte. Il s'appelle Les nouveaux loups de Wall Street et est disponible sur YouTube. Cela se regarde bien, même si j'ai préféré les livres.

JL - mai 2015.

Print Friendly

petrus_favicon_lpl_couleur_rogne

2 Responses to 5, l'informatisation des marchés-II

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *