12

Mes critères

25 septembre 2015 by

blonde-rousse-brune2
Si pour les bières vous n'êtes pas difficiles, vous l'êtes peut-être pour le choix de vos actions. Vous avez raison !

La notion de critères d'achat et de vente est centrale en investissement. Lister formellement les critères n'est pas si facile. C'est ce que je vais tenter.

Quels sont les critères qui font que j'achète une entreprise ? Puis que je la vends ? Cette liste n'est ni absolue, ni définitive, elle est le point de départ d'une réflexion, elle est bien entendu destinée à être amendée, poursuivie et discutée... notamment par vous, chers lecteurs.

Critères d'achat

Ce sont les critères que je regarde quand je sélectionne mes titres. Evidemment, ils ne sont pas stricts et ne sont pas tous obligatoires. C'est un ensemble parmi eux qui me dictent si je dois investir.

J'ai classé les critères en trois groupes :

  • en vert : un seul de ces critères peut faire en sorte que je m'intéresse à la société.
  • en noir : s'ils sont satisfaits c'est un plus.
  • en rouge : les critères exclusifs, s'ils ne sont pas satisfaits, j'élimine presque obligatoirement le titre.

Soit P le prix de l'action (cours de bourse). Les autres temes sont définis dans le glossaire.

Je suis incité à acheter, ou au moins à analyser la société, si :

  1. P/VANT < 0,3
  2. P/Valeur intrinsèque < 0,5
  3. P/VAC < 0,66
  4. P/VANN < 0,66
  5. P/(cash-dettes) < 1
  6. P/E ou P/FCF ou EV/FCF < 6
  7. Un gourou value achète des actions.
  8. Les dirigeants achètent des actions.
  9. L'entreprise achète et annule des actions.
  10. Les dirigeants et/ou les actionnaires principaux ont un passé élogieux de dirigeant ou d'investisseur.
  11. Les dirigeants possèdent un nombre significatif d'actions.
  12. C'est une petite capitalisation.
  13. Il y a un catalyseur possible : un revenu exceptionnel comme par exemple un procès qui pourrait être remporté ; la société semble OPAble ; etc.
  14. Le secteur est déprimé en bourse (exemple : photovoltaïque). Il y a une chance que toutes les valeurs soient survendues, les moins bonnes comme les moins mauvaises.
  15. Ma performance sur investissement est possiblement supérieur à 20 % par an.
  16. Ratio de solvabilité > 0,2 pour une société bénéficiaire, >0,4 pour une société déficitaire.
  17. Ratio de liquidité > 2
  18. Quick ratio > 1
  19. BNPA et FCF ne sont pas trop négatifs. 
  20. L'essentiel de la société (siège social, dirigeants, entités opérationnelles) est situé dans un pays où je sais que les actionnaires ont des droits.
  21. Les dirigeants ne doivent pas avoir un passé boursier négatif, notamment avoir floué des actionnaires.

Quelques critères demandent explication.

Celui de performance supérieure à 20 % par an notamment. Il est évidemment impossible de dire quelle sera la performance d'un investissement et surtout pas dans quel laps de temps. Il s'agit ici de s'interdire d'investir si on est presque sûr de ne pas atteindre 20 % par an. Exemple : avec Air Liquide acheté à son prix, on est sûr d'avoir un dividende annuel de quelques % mais il est très peu probable de gagner 20 % /an. Je m'interdis cet investissement. C'est donc un critère exclusif. Autre exemple, qui cette fois passe le critère : Cofidur acheté 1 euro et dont j'avais estimé la valeur à au moins 3 euros au moment de l'achat. Pour faire 30 % /an il suffit que Cofidur atteigne son prix dans les 4 ans, ce qui est possible.

La société est-elle OPAble ? Vérifier notamment que les actionnaires dirigeants ne sont pas plus accrochés à leur salaire qu'à une plus-value ; voir quel est l'âge des actionnaires principaux ; etc.

Le BNPA ou le FCF ne sont pas trop négatifs. Si le BNPA ou le FCF sont négatifs alors ils ne doivent pas représenter une fraction significative de la marge de sécurité. Par exemple |BNPA|<(VANT-P)/5 : je veux qu'il faille plus de 5 ans avant que la VANT rejoigne le cours.

Droits des actionnaires. Je considère que ceux-ci sont à peu près protégés dans les régions suivantes : Europe de l'Ouest, Amérique du Nord, Australie, Japon, Hong-Kong. Dans le doute j'évite tous les pays où les droits humains fondamentaux ne sont pas respectés, si on ne respecte pas ceux-ci, pourquoi respecterait-on ceux-là ? J'exclus donc absolument : Chine, Russie, Israël...

Dans tout l'article, on peut remplacer la VANT par une autre valeur, celle de renouvellement des actifs.

Critères de vente

Savoir quand vendre est encore plus difficile que de savoir quand acheter. Car quand on achète avec une grosse décote, peu importe vraiment de savoir si la décote est de 40, 50 ou 60 %, dans tous les cas on fait une affaire. Alors que pour vendre, bien malin qui peut donner le prix exact d'une société. Voici mes critères.

  • Je vends si, à la fois les critères patrimoniaux sont dépassés :  P/Valeur intrinsèque ou P/VANT > 1,  et les critères de rentabilité le sont aussi : P/E ou P/FCF ou EV/FCF > 10.
  • Il m'arrive aussi de vendre parce que les pertes sont importantes et j'anticipe que P/VANT seront bientôt égaux à 1 (exemple : PV Crystallox).
  • Au lieu de P/VANT, le critère est parfois P/VaC > 1 ou P/VANN >1 lorsque la société est mal en point, douteuse ou que je ne suis vraiment pas sûr de sa valorisation (exemple : Heliad).
  • En cas d'OPA : si j'ai décidé de vendre alors je n'attends pas l'OPA mais je vends dès l'annonce, quitte à le faire avec une décote (exemples : Ciments français, Systran...). Je considère que les ~3 % perdus en 6 mois seront mieux placés ailleurs.
  • Le gourou vend ses titres.
  • J'ai une opportunité d'achat excellente sur un autre titre et je n'ai plus de liquidités.

Et vous, quels sont vos critères ?

blonde-rousse-brune
 JL - 25 septembre 2015.
Print Friendly, PDF & Email

petrus_favicon_lpl_couleur_rogne

12 Responses to Mes critères

  1. Yb

    Important de se poser la question aussi des clients, si la societe a 1 gros client, qui représente un trop gros volume de C.A, je préfère passer ma route... Un cash flow opérationnelle négatif j'y vais pas non plus tout comme si les stocks représentent l'essentiel de l'actif courant... Je suis plus méfiant (cas des retailers, vet affaires notamment)

    • Jerome Leivrek Post author

      Tout à fait d'accord sur le nombre de clients et sur la qualité des actifs, notamment des stocks. Par contre je ne suis pas autant à cheval sur le cash flow opérationnel, il peut y avoir de mauvaises années. Disons que c'est un critère, mais pas exclusif pour moi. En tout cas merci pour ces idées que j'avais oubliées.

  2. Francois

    Bonjour,

    Post tres interessant, je vais prendre mon temps pour essayer de bien comprendre tous vos criteres.
    Pour se faire, connaissez vous un endroit où je peux trouver une definition des ratios et quick ratio

    Merci d'avance
    Francois

  3. Martin l'investisseur autonome

    Excellent article,

    Perso, voici mes critères pour considérer un achat:

    Bilan extrêmement solide

    dette long terme sur capitaux propres inférieur à 0.75
    encaisse bien garnie
    Ratio de liquidité relative solide pour le secteur d'affaires

    Rentabilité supérieure

    Marge nette élevée et stable ou mieux encore, en hausse
    rendement sur l'avoir des actionnaires supérieur à 15%

    fond autogérés libres

    création de fonds autogérés libres constante et en croissance

    versement d'un dividende régulier
    rachats d'actions
    acquisitions profitables
    diminutions de la dette à log terme
    augmentation de l'encaisse

    potentiel de rendement

    doit être supérieur à 14% (dividende inclus) sur 5 ans

  4. CaptainTrips

    Est-ce que vous regardez, au delà de la décôte sur actifs, l'historique de la société sur sa capacité à générer du cash pour les actionnaires (FCF, et pas seulement sur l'année en cours) ? Même chose sur la rentabilité des investissements (ROIC).

    Parce que le critère du prix est évidemment le plus important, mais si la boîte n'est pas rentable historiquement, on peut douter de la marge de sécurité.

    Quant aux "gourous", si au moins 2 d'entre eux digne de confiance sont à l'achat, on peut être tenté de s'embarquer aussi. D'ailleurs, il m'arrive de regarder et suivre parfois vos mouvements de portefeuille :). Powerfilm, Toyota Caetano, Cofidur, tiens vous n'avez pas Gevelot qui pourrait rentrer dans vos critères, voire Orchestra...

  5. Alexandre

    Bonjour,

    Personnellement je ne regarde pas autant de critères que vous mais j'essaie de balayer plusieurs critères (dans le désordre) :

    Bilan :
    * Part des actifs intangibles (immo incorporelle et goodwill) : pas de critère spécifique, tout dépend du secteur
    * Taux de distribution de dividende : inférieur à 60% (pour ne pas grever la capacité d'investissement de la société)
    * Gearing : inférieur à 120%
    * ANC : inférieur au cours
    * ANC hors intangible < 0,75xCours
    * Dette sur EBITDA 2,5xCout de l'endettement (indicateur défendu par B. Graham)

  6. Jerome Leivrek Post author

    Merci à tous, il va falloir que je rajoute des critères dans ma liste ! On verra quelle forme ça prend.
    - Martin, le dividende n'est pas un sujet pour moi, le rendement est en général trop faible devant les fluctuations des cours, et la fiscalité est dissuasive.
    - CaptainTrips, oui il y a une ligne P/FCF (annuel et historique) dans mes critères. Par contre les rentabilisés ne m'intéressent pas trop, tout ce qui m'intéressent est combien je la paye. Et j'ai bien Gevelot en portefeuille, dans la partie Daubasses, acheté à 45 €...
    - Alexandre et tous : le gearing et autres correspondent à mon ratio de solvabilité (fonds propres/actifs).
    - yihk : si vous avez acheté i2S à 1,20 ou 1,40 € vous avez fait une bonne opération !

  7. Nico

    Limpide et intéressant.

    Personnelement :

    1. Si ma thèse se résume à une forte décote sur bilan, je revends à environ 90% de la VANT
    2. Si le ROE est bon, pour mois >15%/an, j'ai tendance à garder l'action dans le temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *