9

Reporting janvier-février 2017

3 mars 2017 by

City Sun Eater In The River of Light

En ce début d'année 2017, la diminution du nombre de lignes du portefeuille est toujours en cours. La performance globale du portefeuille est de +5,10 % depuis le 1er janvier.

▣ Mouvements de portefeuille et nouvelles des sociétés

  • Genworth. Nouvel achat d'options (voir reporting de décembre 2016 pour le début de l'histoire), cette fois d'échéance janvier 2019 et de strike 4 $, au prix de 0,75. Rappelons que l'OPA est proposée à 5,43 $. Si elle a bien lieu c'est donc un +80 % qui nous attend.
  • Quadrige C. Ce fonds commun axé sur les PME françaises innovantes fermait ses souscriptions le 10 février 2017. Certes, il n'y a pas beaucoup de recul, mais sa performance est pour l'instant époustouflante : +130 % de juillet 2013 à décembre 2016 soit +27 % annualisés. Étant donné que c'est aussi ma performance sur PEA, j'en ai pris une part significative de mon portefeuille (5 %). Cela me fera toujours ça de moins à gérer et fera office de diversification. Je regrette de n'avoir pas pensé à remettre en service ma newsletter pour informer les abonnés de cette fermeture de fonds, cela s'est fait trop rapidement.
  • Une daubasse britannique en investissement immobilier est en cours de liquidation volontaire et rembourse petit à petit les actionnaires sous la forme d'un rachat obligatoire. Lors du dernier gros remboursement (40 % des actions), le cours de bourse était 10 % sous le cash retourné (= à la NAV). J'ai donc doublé ma position, histoire de gagner 10 % en quelques jours.
  • Ymagis. Pas mal de FCF pour cette boite, même si une partie des opérations s'arrêtera dans quelques années du fait de la réglementation. Mon analyse du titre est assez sommaire. Petit achat pour 2 % du portefeuille.
  • Xilam. La fièvre sur Xilam s'est poursuivie au début de l'année jusqu'à plus de 14 €. Ayant déterminé une valeur de renouvellement à 15, € j'ai décidé de garder au moins jusque-là. En vue de l'objectif, je procède à un tout petit allègement psychologique (1/8e de la position) quasiment au plus haut : 14,20 €. L'idée est de ne pas regretter, et de pouvoir renforcer, en cas de forte baisse. Le CA 2016 a ensuite été publié et est très bon, de même que les perspectives. J'ai décidé de racheter mon 1/8e vendu, au prix de 12,3 €. Au niveau du blog, je trouve amusant que la page Xilam ne soit pas autant vue qu'on pourrait le penser après un x 7 en un an. Celle de Prodware est beaucoup plus vue. Je ne sais pas pourquoi...
  • ETAM. Allègement à 28 € puis 32 €. Je ferai le bilan quand j'aurai tout vendu... Disons déjà que j'habite devant deux magasins ETAM à l'hyper-centre d'une grande ville et il n'y a vraiment pas grand monde à l'intérieur, souvent plus de salariés que de visiteurs.
  • Une daubasse d'Asie du sud-est cotée à NY, vendue. Je voulais acheter DEST. MV = - 10 % en 3,5 ans.
  • Destination maternity corp (DEST). Achat pour environ 5 % du portefeuille au prix de 5,28 $. Cela revient à acheter Orchestra Premaman (KAZI) à 9,73 € lorsque la fusion aura eu lieu (voir reporting de décembre 2016). Quand elle sera réalisée, il suffira de vendre les titres DEST (certificats cotés aux US) sur mon CTO et d'acheter les actions KAZI sur mon PEA.
  • Signaux Girod. Vente. La position, achetée au début du portefeuille, était devenue totalement négligeable. Je préfère avoir moins de lignes. PV = +10 % en 4,5 ans.
  • Daubasse française active dans la production électrique à l'étranger. Idem. PV = + 20 % en 4,5 ans et après un allègement à +50 % il y a quelques mois.
  • SIPH. Idem. Vente à 63,99 €. MV = -1,5 % en quelques années.
  • CVR Sanofi-Genzyme.  Idem. Une ex position de l'IF. MV = -20 % en devises en 3 ans.
  • Daubasse et aurifère canadienne. Les Daubasses l’ont vendue, estimant la valeur inférieure au cours de bourse. Sur les différents allègements, la PV a été d’environ 0 %, 100 % et 200 % en environ 2 ans.
  • Toyota Caetano. Allègement à 1,24 €. J'ai fini par me dire qu'une bonne partie du cash gagné part dans les dividendes un peu trop taxés. Le but est aussi de dégager du cash pour acheter d'autres choses en vue. PV = +55 % en 3 ans sans compter les dividendes. Je n'exclus pas de revenir s'il y a moyen de faire des aller-retours sur cette action.
  • Global Energy Devlopment a acheté deux sociétés de bateaux pour l'industrie pétrolière...  et change de nom pour devenir Nautilus Marine Services PLC. Suite à cette annonce, le cours de bourse a coulé. J'attends impatiemment le prochain rapport pour pouvoir analyser le bilan suite à cette nouvelle situation.
  • Thalassa a encore racheté des actions propres. Le cours de bourse a bien progressé, passant de 40 à 65 p.
  • Gaumont. Elle était en tête de ma watchlist depuis un certain temps, et avec Franck, nous avions prévu d'en écrire une analyse bientôt. Patatras, Gaumont va vendre à Pathé cinémas la participation qu'elle avait dans cette entreprise et va en profiter pour lancer une OPRA sur ses actions au prix unitaire de 75 €, soit une prime de 30 % par rapport au dernier cours coté. J'ai manqué l'affaire à quelques mois près.

▣ Performance

On prend les mêmes et on recommence, encore et encore : le PEA et le CTO montent, chacun de 9 % depuis le début de l'année, alors que le compte Lynx baisse encore, de -6 %, toujours à cause de Sears Holdings. La performance positive est, elle, liée principalement à Cofidur, Xilam, Prodware, Toyota Caetano, Prismaflex, Thalassa, Civeo. Le PEA poursuit sa folle chevauchée, avec un +190 % depuis juillet 2012, soit +26 % annualisé.

▣ Nouvelles du blog et autres

Trois articles publiés en janvier-février : une analyse de Prismaflex, une critique d'un livre sur l'investissement dans la valeur, et des  explications sur les obligations, notamment le rendement à échéance.

Cette fois c'est une pochette d'album musical qui illustre l'article. Au départ pas pour la musique, mais parce que cette pochette m'a plu.  Pour les couleurs surtout. Et de façon générale, j'aime bien les vanités aussi. La musique n'est pas mal non plus finalement (lien Deezer).

A bientôt.

JL - 3 mars 2017.

Print Friendly, PDF & Email

petrus_favicon_lpl_couleur_rogne

9 Responses to Reporting janvier-février 2017

  1. Franck

    Belle opération sur Gaumont ! 😉 Pour écrire un article commun, ce n'est que partie remise mon cher Jérôme.

    Nettoyage de Printemps en cours à ce que je vois. Peux-tu nous dire la part de cash de ton portif ? On dirait que t'étais "full invest" et que tu cherches à alléger la montgolfière pour remettre sur de meilleurs opportunités ?

    A+
    Franck

    • Jerome Leivrek Post author

      Salut Franck,
      voici ma proportion de liquidité :
      PEA : 3 %
      CTO : 2 %
      Lynx : 30 %, mais je ne peux pas investir beaucoup plus, étant short sur KAZI ça mange de la marge.
      Disons que j'ai quelques (rares) idées dans lesquelles je pourrais investir si je venais à avoir du cash. J'ai pas mal vendu mais l'achat de Quadrige et DEST m'a pas mal remangé le cash. En fait j'arrive rarement à avoir beaucoup de cash car je finis toujours par trouver quelque chose qui semble intéressant.
      JL

  2. Julien

    Bonjour,

    Un truc que je ne comprends pas : "Quand elle sera réalisée, il suffira de vendre les titres DEST (certificats cotés aux US) sur mon CTO et d'acheter les actions KAZI sur mon PEA"
    Quand la fusion sera réalisée, vos titres DEST ne seront-ils pas automatiquement échangés contre des titres KAZI? (à raison de 0.515 KAZI pour 1 DEST)
    Sinon, acheter des DEST aujourd'hui revient à acheter des KAZI à 9.3 euros environ. J'avoue que c'est tentant...

    • Jerome Leivrek Post author

      Bonjour Julien,
      Les titres DEST seront échangés contre des ADR (american depository receipts) de KAZI : ce sont des certificats cotés aux US, un ADR valant propriété d'une action KAZI (souvent la parité ADR/sous-jacent est différente mais ça n'a pas d'importance). Vous ne pourrez les trader que sur la bourse US.
      Si j'avais voulu être plus précis, j'aurais donc du écrire : "Quand elle sera réalisée, il suffira de vendre les ADR KAZI (certificats cotés aux US) sur mon CTO et d'acheter les actions KAZI sur mon PEA."
      JL

  3. AJE

    C'est toujours un plaisir de vous lire Jérome,

    Je maintiens que l'achat de DEST est une bonne idée, meilleur que celle du short de kazi, qui représente quelques frais et aussi un risque, ce lui de ne plus avoir personne en face pour vous prêter des titres.

    Sur Xilam, j'en ai racheté à 11.8€ après les résultats et les prévisions de ventes sur catalogues à plus de 8M pour 2017.

    Vous qui semblez vous intéressez aux small caps US/canada sur l'energy, j'aimerais vous en présenter 5. En contre-partie, j'aimerais votre avis dessus 🙂 L'avantage c'est que vous avez des présentations aux investisseurs sur le site de ces sociétés, permettant de se faire un avis rapidement.

    Ma préférez actuellement :

    AAV : Du gaz de schite à 80% de marge malgré les prix bas actuels, 16% de croissance par an anticipée, EV/FFO < 8 ; peu de dette, et une taille qui n'est ni trop grosse, ni trop petite (couverture/levier sur IB, mais sous les radars).

    Sinon à creuser : Inplay Oil, Yangarra, Chinook et Painted Pony.

    Bon week end !

    • Jerome Leivrek Post author

      Salut AJE,

      merci pour vos idées, mais vous me donnez du fil à retordre, je me sens un peu incompétent sur les pétrolières (bien que j'en ai en portefeuille, mais ce sont surtout des sociétés bourrées de cash).

      J'ai regardé AAV et j'ai les questions/remarques suivantes :

      - 80% de marge, on parle bien de marge brute ? En net il ne reste rien, les investissements sont importants dans ce métier.

      - EV/FF0 < 8 ça n'a rien d'extraordinaire, si ? Je suis en train d'écrire sur une société (pas dans le pétrole) à (EV/EBITDA < 2) .

      - Ok peu de dette.

      - Peut-on vraiment croire les "anticipations" de croissance ?

      Pour les autres sociétés, faites nous aussi part de vos critères que je puisse discuter.

      Bonne soirée.

      JL

      • AJE

        Le problème c'est que j'aime tellement ce secteur que je dois perdre beaucoup en objectivité. Si je trouve le temps, j'essaierai de faire une présentation détaillée de AAV.

        Les prévisions de croissances sont plutôt raisonnables.

        Le Cash est réinvesti dans de nouveaux puits et de nouvelles infrastructure (pipelines et central de traitement).

        Pour prendre en compte les coûts de développement et les coûts de fonctionnement, il faut résonner en "Full cycle net back".
        Le cout moyen en full cycle est de 1.39 par mcf de gaz pour un prix de vente de 2.89 C$.

        Donc aux prix actuel, une marge tout compris de plus de 50%.

        Les nouveaux puits ont un taux de retour sur capital engagé de 75-100% par an, la première année.

  4. MisterVix

    Bonjour Jérôme.

    Ce message a vocation à être supprimé, mais c'était le moyen le plus simple à ma disposition pour vous contacter.

    Simplement pour vous dire que depuis quelques semaines il est devenu très difficile de charger votre site. Il faut souvent réactualiser la page plusieurs fois pour qu'elle s'affiche enfin. C'est valable pour la page d'accueil, mais aussi pour la navigation à l'intérieur du blog. Bref, ca rame.

    Je suppose que vous étiez au courant, mais dans le doute...

    (Supprimez ce message)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *