3

Buffett et Cie

18 novembre 2016 by

buffet_poulinBuffett, Buffett, et encore Buffett ! Pierre-Luc Poulin a recensé 50 livres "écrits sur Buffett"[1]. Et il en ajoute un. Est-ce utile ? Oui, pour quelqu'un comme moi qui ne prends guère plaisir à lire l'anglais.

Comme il l'écrit en quatrième de couverture, "ce livre n'est en rien une biographie, il s'attarde plutôt sur des concepts propres à Buffett que chaque investisseur, petit ou grand, peut comprendre et mettre en application pour mieux investir."

Je me suis toujours demandé si quelqu'un avait déjà vérifié que le cas Buffett n'était pas juste le résultat de la loi des grands nombres, un représentant de la "queue de la gaussienne". Avec tous les investisseurs dans le monde, il n'est peut-être pas si improbable que quelques-uns gagnent beaucoup, sans pour autant que ce soit dû à un talent exceptionnel. Cela n'enlèverait rien au fait que Buffett soit un bon investisseur, mais cela voudrait dire que parmi les milliers (ou millions) de bons investisseurs de par le monde, il est celui qui a eu le plus de chance. Prenons le loto : en jouant une grille de 49 numéros, vous avez une chance sur 10 milliards (oui, vous lisez-bien : milliards, pas millions) de trouver les 6 bons numéros. C'est très très peu probable. Pourtant, il y a régulièrement des gagnants. C'est parce qu'il y a beaucoup de joueurs et beaucoup de grilles jouées. Ou imaginons quelques personnes jouant à pile ou face. Lançant par exemple vingt fois une pièce de monnaie. La probabilité qu'un joueur, fixé à l'avance, tire toutes les fois "pile" est de une sur un million (2 puissance 20). Prenez maintenant, non pas un seul joueur, mais dix mille joueurs. La probabilité qu'il existe un joueur ayant tiré toutes les fois "pile" est d'environ une sur cent : c'est déjà beaucoup moins improbable. En somme c'est une question posée aux amateurs de mathématiques appliquées. Quelle est la probabilité qu'en lançant des milliers de bons investisseurs à l'assaut des marchés, apparaisse parmi eux la performance de Buffett ?

A défaut de pouvoir répondre à cette question du hasard, c'est sur le talent de Buffett que ce livre nous éclaire.

Le chapitre 11, "les BNR réinvestis à haut rendement", est assez évident mais m'a permis de préciser une pensée qui était un peu floue jusque là. Il s'agit dans ce chapitre d'examiner si les bénéfices réinvestis par l'entreprise le sont à bon escient, c'est-à-dire avec une rentabilité adéquate. Les bénéfices nets réinvestis (BNR) sont les bénéfices nets (BN) qui ne sont pas distribués aux actionnaires, soit pour simplifier :

BNR = BN - dividende.

Buffett fait la somme des BNR réinvestis sur plusieurs années, mettons 10 ans, et compare l'augmentation des bénéfices sur cette période avec cette somme. Il en déduit la rentabilité des bénéfices réinvestis :

Rentabilité des BNR = (BN (année 10) - BN (année 0)) / Somme des BNR sur 10 ans.

Entre 2003 et 2013, la rentabilité des BNR de Amazon est de 2 % alors que celle d'Apple est de 30 %... Pour l'instant, Amazon n'a donc pas prouvé qu'il était utile de réinvestir ses bénéfices plutôt que les distribuer aux actionnaires. Au contraire, Apple a joué dans l'intérêt de ses actionnaires en ne versant pas de dividende et en réinvestissant les bénéfices.

On peut calculer un autre ratio, en mettant au numérateur la différence des cours de bourse entre l'année 10 et l'année 0. On trouve alors 3,7 pour Apple et 25 pour Amazon : chaque dollar investi par Amazon en a fait gagner 25 à son cours de bourse. Tout cela signifie que les attentes sur les profits futurs de Amazon sont énormes.

Entre parenthèses, j'ai trouvé très pédagogique le fait que l'auteur considère plusieurs couples de sociétés qu'il compare l'une à l'autre suivant chacun des critères exposés.

Dans le dernier chapitre, on apprend que Buffett n'a pas gagné tout cet argent pour vivre comme un prince saoudien. Non, il a gardé la même maison, et il a donné 80 % de sa fortune à diverses fondations. Ce qui fait de lui le plus grand donateur de tous les temps. Le personnage devient quasi sympathique.

Dans la même veine, Poulin relate dans la conclusion l'histoire que Buffett raconte pour expliquer pourquoi il "est démocrate, paye ses impôts et a commencé à redonner toute sa fortune à des oeuvres de charité". C'est une version de la "loterie ovarienne". Un petit génie arrive juste avant votre naissance et vous propose de pouvoir choisir et dessiner les systèmes politique et économique dans lesquels vous allez vivre. C'est vous qui choisissez. Le seul problème est que juste avant de naître, vous allez tirer au sort votre condition : homme/femme, noir/blanc, bonne santé/handicapé, Etats-Unis/Bangladesh etc.

Table des matières :

  1. Des origines modestes [courte biographie]
  2. Sur les épaules de mes prédécesseurs [Graham, Fischer, Munger]
  3. Un bulletin de notes impressionnant [sa performance]
  4. Les premiers conseils de Buffett
  5. L'addiction aux prédictions [de Mr Market]
  6. Les deux seules questions que vous avez besoin de vous poser [quoi acheter, à quel prix]
  7. Monopole identifiable (principe de la douve)
  8. Des bénéfices stables et en hausse
  9. Endettement et dépense en capital sous contrôle
  10. Un RAA [ROE] élevé
  11. Les BNR [Bénéfices nets réinvestis] réinvestis à haut rendement
  12. Le ratio cours/bénéfice
  13. Comprendre le principe de la valeur intrinsèque
  14. La zone de succès de l'investisseur
  15. L'approche focus investing
  16. Retour sur les citations buffettiennes
  17. Au delà de l'approche valeur
  • Conclusion.
  • Annexe 1 : tableau des livres écrits sur Warren Buffett
  • Annexe 2 : ressources.
  • Notes.
  • Bibliographie.

227 pages. Publié le 1er mai 2015. Prix public : 22 euros.

JL - août 2015 et novembre 2016.

Print Friendly, PDF & Email

petrus_favicon_lpl_couleur_rogne

 

 

  1. En fait, il n'a visiblement comptabilisé que les livres écrits en anglais. []

3 Responses to Buffett et Cie

  1. Pierre-Luc Poulin

    Mon cher Jérôme, vous me donner le frisson aujourd'hui, car je viens tout juste de découvrir votre article au sujet de mon livre!!! Que je suis content, heureux, sans mot. Vous l'avez lu, ça se voit et ça se sent, et que de plaisir en tant qu'auteur que de constater que ce que l'on a écrit fait son chemin... et vous savez quoi? L'équation des BNR que vous avez renoué en a été une qui m'a ouvert les yeux également.

    Je vous souhaite une belle continuation, bravo pour votre site/blog et la prochaine fois... avertissez-moi que je ne sois pas aussi lent à vous répondre!! Lol!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *