5

Reporting mars-avril 2018

2 mai 2018 by

Si en bourse il y a des modes, actuellement elle est aux trackers (ETF). Ces instruments financiers s'achètent et se vendent comme des actions, et répliquent des indices. Des indices sur à peu près tout : des larges, mid ou small caps, le pétrole ou les technos, la France, l'Europe, ou les pays émergents. Sur tous les forums, je vois des internautes qui achètent des ETF et qui en débattent. On pourra lire par exemple le début de cette discussion sur l'IH. Je ne m'étendrai d'ailleurs pas trop sur le sujet, car il me suffit de mentionner le post de Vauban qui résume parfaitement ma pensée sur ce sujet.

En 2017, les ETF ont collecté 1000 Mds€ et les gestions actives seulement 80 Mds€[1] ! J'avoue ne pas partager, ni comprendre, cet engouement. Si on achète un outil financier, c'est qu'on pense que sa valeur va monter un jour ou l'autre.  C'est donc qu'on a fait une analyse, même très sommaire. C'est qu'on pense que le secteur représenté par l'ETF est décoté, ou en bas de cycle. Or, un groupe de valeurs me semble bien plus compliqué à analyser qu'une entreprise seule. Pourquoi faire compliqué (analyser un ETF), quand on peut faire plus simple (analyser une société) ? Et si on veut faire de l'investissement lazy (c'est-à-dire en y passant très peu de temps) pourquoi ne pas choisir d'acheter quelques fonds qui ont fait leurs preuves en battant le marché années après années ?

En tant que stock-picker value, doit-on se réjouir de cette mode des ETF ? Oui bien sûr ! Si tout le monde faisait du stock-picking, cela ne fonctionnerait plus, nous ne pourrions plus gagner de l'argent simplement. Si l'on veut que cela fonctionne, il faut qu'une partie des acteurs de marché "investissent" en aveugle.

Bref, tout va bien pour nous, la source ne semble pas prête à se tarir.

▣ Mouvements de portefeuille et nouvelles des sociétés

Actuellement, mes plus grosses positions sont Gaumont (30 % du portefeuille), Cofidur (6,5 %), Prodware (6 %), Quadrige Acc (4 %) et une daubasse française (4 %, celle achetée le 20 mars par les Daubasses). Cela faisait longtemps que je n'avais pas acheté de daubasse, mais j'ai trouvé, ces deux derniers mois, des titres qui m'intéressaient plus particulièrement dans leur liste (probablement parce que la décote m'est apparue évidente et la thèse assez simple).

  • Dart Group. J'ai tout vendu à 847 p, d'abord parce que le prix avait bien monté, ensuite pour acheter les deux dernières daubasses françaises, que je trouve très intéressantes. De plus, je n'ai pas étudié moi-même cette société et je ne suis donc pas très à l'aise pour continuer la détention à l'approche de la valorisation. PV = +90 % en 1,5 ans.
  • Financière de l’Odet. Vente de l'essentiel de ma ligne à 1080 € pour les mêmes raisons (le reste de l'ordre n'a pas été exécuté). PV = +55 % en 1,3 ans.
  • Microwave Vision. J'ai tout vendu entre 10,30 € et 10,35 €, pour les mêmes raisons. PV = +25 % en 1 an.
  • Prodware. Vente, fin mars, de la moitié de ma ligne à 12,00 € pour les mêmes raisons. +14 % en 1 mois sur cet aller-retour (j'avais racheté à 10,50 € cette demi-ligne vendue 13,50 € en janvier). Mais, début avril, nous avons appris les nouveaux achats d'actions de Stéphane Conrard, réalisés entre les 27 et 29 mars, à environ 12,2 € pour 345 k€ au total. J’ai donc reconstitué ma ligne complète avec un achat à 12,10 €. Les achats de Conrard ont continué ensuite : 2700 actions à 12,09 € le 5 avril pour un total de 33 k€., 12206 action à 12,82 € le 9 avril pour un total de 156 k€, 6428 action à 12,95 € le 10 avril pour un total de 83 k€, 13612 action à 13,03 € le 11 avril pour un total de 177 k€, et 5288 à 12,9 € le 12 avril pour 68 k€. D'ailleurs, le cours a encore bien progressé ces derniers mois.
  • Vente d'une daubasse italienne (dont le nom commence par I) un peu pour les mêmes raisons. Certes, le cours est à environ la moitié de la VANT mais cela fait longtemps qu’on attend la reprise de cette belle endormie et l'EV/EBITDA = 7 ne me fait pas rêver. PV = +89 % en 5 ans.
  • Gaumont. Mise à jour de la valorisation : je penche pour environ 270 €. Du coup, j'en rachète un peu à 120 €, mais c’est la dernière fois puisque la ligne fait désormais 30 % de mon portefeuille. J'ai prévu d'être présent à l'AG le 3 mai.
  • Ymagis. Après avoir vendu la moitié de la ligne à 10,50 €, je l'ai rachetée à 8,50 € deux mois plus tard. Puis je l'ai doublée à 7,50 €. Le lendemain, j'apprenais que Jean Mizrahi, PDG, a acheté des actions, exactement les mêmes jours que moi : les 21 mars 2018, à 8,57 € pour un total de 85 700 €, puis le 26 mars, à 7,60 € pour un total de 50 558 €. Juste après, nous avons appris que Amiral gestion a vendu tous ses titres (plus de 10 % du capital). Ceci explique sûrement la baisse des derniers jours. Le vendredi 20 avril, Investir.fr a vanté les mérites de ce titre, ce qui a fait bondir le cours de 8 %.
  • Achat de deux nouvelles daubasses françaises : une "RAPP" (achetée le 16 mars par les Daubasses) et une "pépite-PEA" (20 mars). La première me fait penser un peu à Gaumont (mais sans le cash) : une valeur estimée au double du prix de l'action avec beaucoup d'immobilier. 2 % du portefeuille. La seconde me fait vaguement penser à Xilam (mais avec beaucoup de cash) : un gros potentiel mais qui demande à confirmer. 4 % du portefeuille.
  • Achat d'une daubasse suisse (sur le compte Lynx, donc) pour 1 % du portefeuille environ.
  • Thalassa. La société a encore procédé à des achats d'actions propres : 92 865 à 84,7 p/action le 22 mars, 25 000 à 85 p le 25 mars, 25 000 à 85 p le 5 avril, 35 000 à 85 p.
  • Technicolor. Suite à la vente d'une division, j'ai mis à jour la valorisation. Voir à la fin de l'article. Je trouve entre 1,80 et 3,60 €/action, un peu plus que le cours actuel de 1,35 €, mais j'avoue que je n'en suis pas du tout certain... Bref, je vais rester à 0,4 % du portefeuille (1 % à l'achat).
  • SCBSM. Les résultats du 1er semestre 2017-2018 sont sortis : au 31 décembre 2017, l'ANR de reconstitution est de 12,92 €, contre 12,32 € au 30 juin et 11,91 € au 31 décembre 2017. Encore un bon semestre, même si une part de cette performance est probablement à mettre au crédit de la hausse générale des prix de l'immobilier parisien.

▣ Performance et gains

Le PEA monte encore un peu et atteint les +7,5 % depuis le début de l’année, tandis que les deux CTO sont encore en perte avec -5 % et -1 %. La performance du portefeuille total a progressé un peu elle aussi et est exactement de +3,40 % sur 2018.

▣ Nouvelles du blog et autres

Sur le blog, ces deux mois j'ai publié deux articles : le premier est un résumé sur l'investissement deep value, le second s'intitule Sears Holdings news and views et vise à être un lieu pour donner des nouvelles sur Sears et en discuter.

J'ai mis en place deux nouveautés sur le site. 1. La possibilité de s'abonner aux articles : vous serez averti par mail à la parution de chaque nouvel article.  Il suffit de donner son mail, dans la colonne de droite du blog. 2. La possibilité de s'abonner aux commentaires d'un article sans avoir forcément à commenter cet article. Cela m'a semblé particulièrement utile pour l'article Sears Holdings, destiné à être un fil de discussion. Ces deux fonctionnalités sont indépendantes de l'abonnement à la Newsletter.

J'avais déjà présenté un tableau de Brueghel dans le reporting de décembre 2016. Le tableau d'introduction au présent reporting est le Paysage d'hiver avec patineurs et trappe aux oiseaux (Bruxelles, 1565) de Pierre Brueghel l'Ancien, une peinture très populaire de l'art néerlandais, reproduite à de multiples reprises. Son fils, Pierre Brueghel le Jeune, en fit, à lui seul, 45 copies. Celle ci-contre (1601) est probablement de lui.


Joli clin d'oeil, mon correcteur Ben Gramah m'a fait remarquer à quel point cette photo de Neville Mountford-Hoare , issue d'un article de Libération sur la température ressentie, pouvait faire penser à une version moderne du tableau de Brueghel. N'est-ce pas ?

Je vous souhaite un bon mois de mai, avec ses jolis ponts et viaducs.

JL - 2 mai 2018.

Print Friendly, PDF & Email

petrus_favicon_lpl_couleur_rogne

 

 

  1. Entendu dans C'est votre argent, le 16 février en fin d'émission. []

5 Responses to Reporting mars-avril 2018

  1. bibike

    Bonjour JL,

    Pour les commentaires et les nouveaux articles, le lecteur de flux RSS "RSS Feed Reader" sur Google Chrome fonctionne très bien avec votre blog (entre autres!)

  2. julien

    Bonjour JL,
    A en juger par votre ponderation en actions GAUMONT vous semblez assez certain de l'issue de ce dossier. A la lecture de votre CR d'AG du mois de Mai je comprends pourquoi vous etes confiant. Si tout se passe comme prevu, a quel horizon pensez-vous que votre objectif de cours se realisera? Quels seraient selon vous les elements catalyseurs?
    Aussi, vous dites posseder une daubasse acquise le 20/03/2018 mais je ne vois rien d'acquis par les daubasses a cette date la. Faites vous allusion a la daubasse acquise le 16/03?

    • Jerome Leivrek Post author

      Bonjour Julien,
      Pour Gaumont, je n'ai pas de boule de cristal mais j'envisage un dénouement sous un an, voire moins. Le premier et principal catalyseur serait une offre de rachat de la part des actionnaires majoritaires. En second lieu, il peut y avoir dévoilement de la valeur de l'immobilier des Champs.
      Pour la Daubasse, si, j'ai vérifié, il y a eu un achat d'une "petite PEA" le 20 mars.
      Bonne journée.
      JL

      • julien

        Merci pour votre retour sur Gaumont. Affaire a suivre donc...

        Concernant l'achat du 20 Mars, en effet je n'avais pas regarde le PF pepite PEA.
        Je vais regarder le dossier de plus pret mais le business semble relativement simple, l'entreprise a une belle tresorerie nette et un beau dividend. Tout cela me parait assez sain a priori...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *