3

Softimat : les petits porteurs secouent le cocotier

22 mai 2018 by

Judith et la tête d'Holopherne, par Canavillo

Si beaucoup de directions d'entreprises sont raisonnables, certaines laissent penser qu'elles essayent de soutirer le maximum d'argent à leur société, que ce soit par un salaire élevé, par l'attribution d'actions en grand nombre... Les exagérations se font forcément au détriment des salariés et des actionnaires. C'est pourquoi, à la dernière assemblée générale, j'ai voté contre les salaires de la direction de Gaumont (Nicolas Seydoux et Sidonie Dumas, 900 k€ annuels chacun).

Et c'est pourquoi je relaie, à sa demande, l'appel d'un des membres des Daubasses aux actionnaires et à la direction de Softimat. Voici le début de l'appel :

SOFTIMAT : UNE MAUVAISE GESTION QUI POSE QUESTION

Softimat est une société de gestion immobilière avec un patrimoine conséquent, mais des pertes récurrentes. Un des membres de l’équipe, actionnaire, se rendra à la prochaine Assemblée Générale (AG) du 29 mai à Lasne (Belgique) avec un groupe d’actionnaires individuels.

Si vous êtes actionnaire et que vous avez décidé de venir à la prochaine AG, contactez-nous ! Plus nous serons nombreux, plus nous pourrons faire valoir nos intérêts d’actionnaires : moins de frais non justifiés, des bénéfices et un dividende.

La société est en perte depuis 3 exercices et, pourtant, les charges variables ne cessent de croître, notamment la rémunération exubérante des administrateurs qui, (hors jetons de présence et pour seulement 2 administrateurs selon nos sources !), messieurs Bernard Lescot et Nicolas Logé, atteint la somme record de 577 000 EUR en 2017 ! Leur rémunération est environ 10x supérieure à ce qu’il est d’usage pour ce type de société, même taille et même secteur.

Suite de l'appel : http ://blog.daubasses.com/2018/05/20/softimat-une-mauvaise-gestion-qui-pose-question/

A bon entendeur...

JL - 22 mai 2018.

Print Friendly, PDF & Email

petrus_favicon_lpl_couleur_rogne

3 Responses to Softimat : les petits porteurs secouent le cocotier

  1. Franck des daubasses

    Merci Jérôme pour le partage !

    J'invite tous les actionnaires à nous rejoindre et à voter contre l'approbation des comptes qui manquent cruellement de détails. Par exemple, près de 2,5 M EUR de dépenses sous l'item "consommables utilisés" en 3 ans. Sans autres indications !

    Comment valider cela, en plus des rémunérations aberrantes, non justifiées au vue des pertes de la société ?

  2. Franck des daubasses

    Quand l'ancien fondateur et PDG de Softimat-Systemat Jean-Claude Logé dénonce le management actuel (dont son fils) :

    "Il est clair que depuis mon départ à la retraite en janvier 2011, le salaire de Bernard Lescot a été doublé, celui de Nicolas Logé quadruplé…
    ceci sans tenir compte de leurs dépenses en frais généraux… limousines de luxe, restaurants à gogo, tickets d’avion, frais de vacances, champagne et flacons de qualité.

    Tout cela ne serait pas trop grave si les activités enregistraient des résultats remarquables… c’est loin d’être le cas… on dort sur des rentes immobilières agréables, on travaille un strict minimum… aucune vision, aucun projet, pas la moindre ambition… une médiocrité absolue à des coûts parfaitement exorbitants"

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *