2

Calculer la performance de son portefeuille

by

holbein_kratzerOn pourrait penser que calculer la performance (que nous appellerons aussi rendement) d'un portefeuille est chose évidente. Pas tant que cela : il y a des méthodes aberrantes et plusieurs méthodes pertinentes.

I. Cas simple, sans apport intermédiaire.

Le seul cas simple est celui où il n'y a qu'un seul apport au portefeuille, l'apport initial. Alors la performance est la différence relative entre le capital final et initial :

r = (Cf - F0) / F0

où :

  • F0 = apport initial au temps 0,
  • Cf = capital final au temps T,
  • r = performance.

Cette performance est la performance période, c'est-à-dire la performance sur l'ensemble de la période T. Pour le ramener à une performance annuelle R1 c'est-à-dire sur un temps T1 = 1 an, il faut l'annualiser, ce qui par définition revient à utiliser la relation fondamentale (où le symbole ^ représente une puissance)

(1+R1)^(1/T1) = (1+r)^(1/T)          (a)

ce qui donne pour calculer R1 :

R1 = (1+r)^(T1/T) - 1

Un rendement est associé à une durée, et on passe d'une durée à une autre par la relation (a). A partir de maintenant, la performance ou le rendement sans autre précision désigneront la performance période.

Continuer la lecture →

Print Friendly, PDF & Email

petrus_favicon_lpl_couleur_rogne

6

Le rachat d'actions propres

by

holbein_kratzer

Aujourd'hui, je vous propose un petit exercice pour montrer quand et comment un rachat et une annulation d'actions par une entreprise peut être relutif (c'est-à-dire augmenter la valeur de l'action).

Soient :
○ N le nb initial d'actions en circulation,
○ X la valeur de l'action estimée par l'entreprise (la valeur intrinsèque donc, pas le prix de marché)
○ n le nombre d'actions rachetées et annulées,
○ x le prix de rachat des actions.

Question : quelle est la nouvelle valeur X' de l'action après annulation ?

Continuer la lecture →

Print Friendly, PDF & Email

petrus_favicon_lpl_couleur_rogne

1 2